Job 14

vendredi 1er décembre 2006
popularité : 30%

Job chapitre 14

  1. L’homme né de la femme ! Sa vie est courte, sans cesse agitée.
  2. Il naît, il est coupé comme une fleur ; Il fuit et disparaît comme une ombre.
  3. Et c’est sur lui que tu as l’oeil ouvert ! Et tu me fais aller en justice avec toi !
  4. Comment d’un être souillé sortira-t-il un homme pur ? Il n’en peut sortir aucun.
  5. Si ses jours sont fixés, si tu as compté ses mois, Si tu en as marqué le terme qu’il ne saurait franchir,
  6. Détourne de lui les regards, et donne-lui du relâche, Pour qu’il ait au moins la joie du mercenaire à la fin de sa journée.
  7. Un arbre a de l’espérance : Quand on le coupe, il repousse, Il produit encore des rejetons ;
  8. Quand sa racine a vieilli dans la terre, Quand son tronc meurt dans la poussière,
  9. Il reverdit à l’approche de l’eau, Il pousse des branches comme une jeune plante.
  10. Mais l’homme meurt, et il perd sa force ; L’homme expire, et où est-il ?
  11. Les eaux des lacs s’évanouissent, Les fleuves tarissent et se dessèchent ;
  12. Ainsi l’homme se couche et ne se relèvera plus, Il ne se réveillera pas tant que les cieux subsisteront, Il ne sortira pas de son sommeil.
  13. Oh ! si tu voulais me cacher dans le séjour des morts, M’y tenir à couvert jusqu’à ce que ta colère fût passée, Et me fixer un terme auquel tu te souviendras de moi !
  14. Si l’homme une fois mort pouvait revivre, J’aurais de l’espoir tout le temps de mes souffrances, Jusqu’à ce que mon état vînt à changer.
  15. Tu appellerais alors, et je te répondrais, Tu languirais après l’ouvrage de tes mains.
  16. Mais aujourd’hui tu comptes mes pas, Tu as l’oeil sur mes péchés ;
  17. Mes transgressions sont scellées en un faisceau, Et tu imagines des iniquités à ma charge.
  18. La montagne s’écroule et périt, Le rocher disparaît de sa place,
  19. La pierre est broyée par les eaux, Et la terre emportée par leur courant ; Ainsi tu détruis l’espérance de l’homme.
  20. Tu es sans cesse à l’assaillir, et il s’en va ; Tu le défigures, puis tu le renvoies.
  21. Que ses fils soient honorés, il n’en sait rien ; Qu’ils soient dans l’abaissement, il l’ignore.
  22. C’est pour lui seul qu’il éprouve de la douleur en son corps, C’est pour lui seul qu’il ressent de la tristesse en son âme.

Navigation

Mots-clés de l'article

Agenda

<<

2017

 

<<

Mai

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930311234
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Sites favoris


2 sites référencés dans ce secteur

Brèves

29 juin 2008 - Des ouvrages de qualité pour mieux connaître la Bible

Daniel Racine, chargé de cours d’archéologie à l’Institut Biblique Baptiste de Mantes-Limay, est (...)