Institut Biblique et Pastoral Baptiste

La confession de foi de l’IBPB d’Algrange, Moselle, France
samedi 29 avril 2006
popularité : 13%

1. DIEU

Nous croyons qu’il y a un seul Dieu vivant et vrai, Père, Fils et Saint-Esprit auxquels nous reconnaissons la divinité, l’égalité et la personnalité distincte dans l’unité.

Dieu est le créateur et le souverain de toutes choses visibles et invisibles. Il est esprit, éternel, infini, immuable, tout-puissant, omniprésent, omniscient, parfaitement sage, saint, amour, juste et bon. Il dirige tous les évènements pour accomplir Son dessein éternel.

Nous croyons qu’après s’être révélé autrefois, à plusieurs reprises et de plusieurs manières, Dieu s’est fait connaître dans ces derniers temps en Jésus-Christ.

A Lui seul sont dûs confiance, amour, obéissance, reconnaissance, louange et adoration.

Gen. 1 ; Jn. 1.1-4 ; 10.30 ; 2 Cor. 13.13 ; Eph. 4.4-7, 30 ; Col. 1.16-20 ; 2.1-9 ; Héb. 1.1-4

2. LES SAINTES ECRITURES

Nous croyons à l’inspiration divine, verbale et plénière jusqu’au moindre mot des textes originaux de l’Ecriture Sainte, composée des seuls 66 livres canoniques de l’Ancien et du Nouveau Testament. Ils constituent la Parole infaillible de Dieu, exempte d’erreur, qui ne peut en aucun cas être complétée ou modifiée.

Nous croyons que Dieu se révèle aux hommes dans l’Ecriture Sainte qui enseigne tout ce que nous devons connaître dans le domaine de la foi et de la conduite.

Nous croyons à l’autorité souveraine et finale de l’Ecriture Sainte pour toutes les questions de doctrine et de pratique pour le chrétien et l’Eglise locale.

A sa lumière seule, nous pouvons et devons examiner toutes choses, rejeter toutes pensées et toutes pratiques contraires à la révélation écrites.

2 Tim. 3.16 ; 2 Pi. 1.19-21 ; 3.15-16 ; Mat. 5.17-18

3. JESUS-CHRIST

Nous croyons que Jésus-Christ est de toute éternité le Fils unique de Dieu.

Nous croyons à sa conception miraculeuse par l’intervention du Saint-Esprit et à sa naissance d’une jeune fille vierge. Il est la Parole faite chair, réellement homme et parfaitement Dieu, le seul médiateur entre Dieu et les hommes.

Homme parmi les hommes, Il a été tenté comme nous en toutes choses, mais Il est resté parfaitement pur ; c’est pourquoi Il peut nous aider dans toutes nos faiblesses.

Nous croyons que par sa mort expiatoire sur la croix pour tous les hommes, Il a triomphé de Satan et de la puissance des ténèbres, réalisant l’œuvre de la rédemption. Il accomplit ainsi à notre place le sacrifice parfait, complet et définitif qui seul satisfait pleinement la justice divine.

Nous croyons à sa résurrection et à son ascension corporelles, à sa présence aujourd’hui auprès de Dieu le Père où Il intercède pour nous.

Nous croyons à son retour sur les nuées pour prendre les siens et à son retour glorieux, visible et personnel pour établir son royaume millénaire.

Luc 1.35-38 ; Phil. 2.5-11 ; Col. 1.15 ; 2.9 ; Héb. 4.14-16 ; Jn. 19.30 ; Es. 53.4-5 ; Apoc 19.11 - 20.15

4. LE SAINT ESPRIT

Nous croyons que le Saint Esprit, déjà à l’œuvre dans l’Ancien Testament, demeure depuis la Pentecôte dans le chrétien et dans l’Église.

Nous croyons à l’œuvre du Saint-Esprit. Il révèle la personne et l’œuvre de Christ. Il convainc le monde de péché, de justice et de jugement. Lors de la conversion, Il régénère, baptise, habite, sanctifie, scelle le croyant pour toute l’éternité. Il est le gage de son héritage céleste. Il console, fortifie et conduit dans toute la vérité.

Nous croyons qu’Il est donné à tout enfant de Dieu au moment de la nouvelle naissance. C’est le baptême de l’Esprit par lequel le croyant est intégré définitivement dans le corps de Christ. Aucun signe particulier n’est nécessaire pour le prouver.

Nous croyons que l’Esprit habite et agit dans le croyant pour l’amener à vivre en conformité avec l’Écriture. L’expression « plénitude de l’Esprit » décrit cet état de vie du chrétien dirigé et contrôlé par l’Esprit.

Nous croyons que des dons de l’Esprit sont accordés souverainement par le Seigneur aux membres du corps de Christ pour l’utilité commune. Ils ne sauraient constituer un critère de maturité spirituelle.

Certains dons dits « miraculeux » ont joué un rôle particulier dans la fondation de l’Église. Ils avaient pour but d’authentifier le message des apôtres, de confirmer leur autorité et de répondre aux besoins de l’Église naissante.

1 Cor. 12.11-13 ; 14.1-40 ; Jn. 14.16, 17 ; Rom. 5.5 ; 12.6-9 ; Gal. 4.6 ; 5.22-24 ; Eph. 1.13 ; 4.4-16 ; 1 Jn. 2.20 ; Tite 3.5 ; 2 Cor. 12.12 ; Héb. 2.2-4

5. LE MONDE INVISIBLE

Nous croyons à l’existence des anges, êtres spirituels créés par Dieu dont ils sont les messagers et les serviteurs. Nous ne devons en aucune manière leur rendre un culte.

Nous croyons à l’existence et à la personnalité de Satan, le prince de ce monde. Ange créé parfait et saint, il est devenu, en se rebellant, le grand adversaire de Dieu et de l’homme.

Nous croyons qu’il a entraîné dans sa chute des anges appelés depuis lors démons. Ils sont ses agents malfaisants. Nous croyons que Satan et ses démons, bien qu’ils soient toujours actifs, ont été vaincus à la croix par le Seigneur Jésus-Christ. Nous croyons à leur jugement et à leur condamnation finale par Dieu.

Apoc. 20.1-10 ; Col. 2.15 ; 1 Pi. 5.8, 9 ; Eph. 2.1-4 ; Héb. 1.14

6. L’HOMME

Nous croyons que l’homme créé à l’image de Dieu, innocent et parfait, a, par un acte volontaire, désobéi au commandement de son Créateur. Il a en conséquence subi le juste jugement de Dieu en perdant son état primitif d’innocence. Ainsi, par un seul homme le péché est entré dans le monde et s’est étendu sur tous les hommes qui héritent d’une nature déchue.

Nous croyons que tout homme est pécheur, enclin au mal. Il demeure sous la domination de Satan dans la révolte et la corruption. Séparé de Dieu et spirituellement mort à cause de ses propres péchés, l’homme est personnellement et directement responsable devant Dieu de son état. Il est absolument incapable de se sauver lui-même.

Nous croyons que, sous l’action du Saint Esprit, l’homme peut et doit se déterminer personnellement devant l’offre gratuite du pardon et du salut.

Gen. 1 et 2 ; 1.27 ; 2.7, 18 ; 3.1-9 ; Ps. 8 ; Rom. 3.9, 23 ; 5.12-18 ; Actes 17.29, 31

7. LE SALUT

Nous croyons que Dieu Lui-même a pourvu au salut de l’homme par le don de son propre Fils dont le sang versé à la croix est le prix pleinement suffisant pour racheter tous les hommes.

Nous croyons que le salut est offert gratuitement à tous mais accordé seulement à ceux qui l’acceptent en se repentant de leur péché et en plaçant leur confiance en Jésus-Christ, le seul Sauveur et Seigneur.

Nous croyons que, par la seule grâce de Dieu, sous l’action efficace du Saint Esprit, l’homme reçoit gratuitement un salut complet et éternel par le moyen de la foi sans les œuvres.

Jn. 3.16 ; 1 Jn. 2.2 ; 5.12-13 ; Eph. 2.8-10 ; Rom. 2.5-11 ; 3.24-28 ; 6.23 ; Actes 3.19 ; 1 Pi. 1.2 ; Phil. 1.6

8. LA VIE CHRETIENNE

Nous croyons que tous ceux qui ont reçu par la foi le Seigneur Jésus-Christ sont devenus de nouvelles créatures, des enfants de Dieu, nés d’en haut. Ils sont ainsi rendus capables de marcher d’une manière digne de Dieu pour lui être entièrement agréables.

Nous croyons que les Saintes Écritures exhortent à une vie de communion avec Dieu, d’amour, d’obéissance, de sainteté et de travail, dont Jésus-Christ est le modèle. Tous ceux qui se réclament de lui s’engagent à vivre dans la communion de l’Église en portant le fruit du Saint Esprit. Ils ne doivent se conformer ni aux pratiques ni à l’esprit du monde.

Nous croyons que chaque chrétien est responsable de servir Dieu. Il est ambassadeur et témoin au sein d’une génération incrédule.

Jn. 1.12 ; Rom. 6 et 8 ; 12.1-2 ; 2 Cor 5.17-20 ; Gal. 5.11-25 ; Phil. 1.9-11 ; 2.13-15 ; 1 Th. 3.12- 4.12 ; 5.22, 24 ; 1 Pi. 1.14-16 ; 2.11-16 ; 1 Jn. 2.15-17

9. L’ÉGLISE

Nous croyons à l’Église universelle constituée de tous les croyants régénérés depuis la Pentecôte jusqu’à l’enlèvement de l’Église. Elle est distincte d’Israël.

Nous croyons à l’Église locale. Elle gère ses propres affaires. Elle est séparée de l’État, indépendante de toute autre autorité que celle de Jésus-Christ, son Chef et son Berger.

Nous croyons que l’Église est la colonne et l’appui de la vérité. Elle a pour raison d’être de glorifier Dieu et pour mission essentielle de proclamer l’évangile. Elle doit persévérer dans l’enseignement des apôtres, dans la communion fraternelle, dans la fraction du pain et dans les prières.

Nous croyons que tous les vrais croyants ont reçu un ou plusieurs dons à faire valoir pour le bien commun du corps de Christ. Chacun est responsable de les utiliser pour la gloire de Dieu.

Nous croyons que Jésus a donné à l’Église locale deux ministères particuliers : celui d’ancien et celui de diacre.

Nous croyons que les femmes jouent un rôle vital dans l’Église par leur présence et l’exercice de leurs dons. Toutefois, elles ne doivent pas exercer un ministère qui leur permettrait de prendre autorité sur l’homme. Aucune femme ne pourra de ce fait être ancien.

D’après les instructions du Seigneur, l’Église, par la pratique de la discipline, doit veiller sur ses membres pour les aider à vivre en disciples de Jésus-Christ.

Nous croyons qu’il y a deux institutions : le baptême et la Cène.

- Le baptême est l’immersion du croyant dans l’eau. C’est un acte d’obéissance et d’engagement personnel par lequel l’enfant de Dieu témoigne symboliquement de son identification avec Jésus dans sa mort, son ensevelissement et sa résurrection.
- La Cène, partage du pain et du fruit de la vigne, est le souvenir et le symbole du corps brisé et du sang versé par le Seigneur Jésus pour les enfants de Dieu.

Mt. 16.18 ; 18.15-20 ; Luc 22.19-20 ; Actes 2.38-42 ; Rom. 6.3 ; 11.1, 25-26 ; 1 Cor. 11.17-34 ; 12.28 ; 14.34-35 ; 2 Cor. 5.14-15 ; Eph. 4.11-12 ; 5.23 ; 1 Tim. 2.9-15 ; 3.1-10 ; 5.14 ; 2 Tim. 4.2 ; Tite 2.3-5

10. LES CHOSES DERNIERES

Nous croyons que le Seigneur Jésus-Christ reviendra à l’improviste sur les nuées pour enlever Son Église. Ne supportant plus la saine doctrine, beaucoup abandonneront la foi et se détourneront du Dieu vivant vers des systèmes de pensées humaines. Ils ne garderont que l’apparence de la piété tout en reniant ce qui en fait la force.

Alors s’abattra sur la terre une période de tribulations pendant laquelle l’antichrist règnera avant que Christ revienne en gloire corporellement et visiblement sur la terre pour lier Satan, rassembler la nation d’Israël et établir le royaume du millénium qui précède les jugements et l’état éternel.

Nous croyons à la réalité du ciel et de l’enfer.

Nous croyons à la résurrection corporelle de tous les hommes, des justes pour la vie éternelle, les injustes pour le jugement et la condamnation éternelle.

Nous croyons que tous ceux qui ont refusé durant leur vie Jésus-Christ et sa parole subiront consciemment et éternellement leur châtiment.

Nous croyons que toutes choses seront rétablies en Christ selon le dessein éternel de Dieu. Les rachetés seront alors dans sa glorieuse présence revêtus de l’immortalité.

Dan. 7.13-14, 23-27 ; Mt. 13.49 ; 24.3-14 ; Mc. 8.38 ; Luc 16.19-31 ; Jn. 3.36 ; 14.1-4 ; Actes 1.11 ; 24.15 ; Rom. 2.5 ; 1 Cor. 15.12-20 ; 1 Th. 4.13-18 ; 5.1-10 ; 2 Th. 1.6-10 ; 2 Tim. 3.1-5 ; 1 Jn. 3.2 ; Apoc. 6.16, 17 ; 8.13 ; 19.1- 20.4, 15 ; 22.10-16

11. LES AUTORITES

Nous croyons que les autorités sont établies par Dieu pour les intérêts et le bon ordre de la société.

Nous croyons qu’il est de notre devoir de prier pour les magistrats et les autorités établies, de les honorer et de leur obéir dans les limites fixées par la parole de Dieu.

Rom. 13.1-7 ; 1 Tim. 2.1, 2 ; Actes 4.19 ; Dan. 3.15-18

12. L’UNITÉ CHRETIENNE

Nous croyons à l’unité spirituelle profonde entre tous les véritables croyants : « Il y a un seul corps. » Cette unité ne peut être créée par l’homme ; elle est le résultat de l’œuvre de l’Esprit de Dieu. Notre devoir est de conserver l’unité de l’Esprit par le lien de la paix. L’unité n’est pas l’uniformité. Elle n’exclut ni la liberté ni la diversité.

Nous croyons que l’unité chrétienne véritable implique à la fois le rassemblement et la séparation. Dieu sépare toujours la vérité de l’erreur. Il nous ordonne de juger humblement le péché et les œuvres des ténèbres. C’est pourquoi nous rejetons toute fausse doctrine et toute conduite non conformes à ce qu’enseigne la Bible.

Nous rejetons toutes les théories qui remettent en question l’autorité et la véracité de l’Écriture (exemple : la théorie de l’évolution). Nous refusons et désapprouvons tout engagement avec le mouvement œcuménique ou tout autre organisme similaires dont les positions sont incompatibles avec l’enseignement biblique. Nous refusons tout engagement avec le courant néo-évangélique, les mouvements charismatiques, l’évangélisation oecuménisante et avec toute manifestation non conforme à l’enseignement biblique.

Jn. 17.21-23 ; Rom. 16.17-20 ; 1 Cor. 5.9-13 ; 6.14, 18 ; 12.13 ; Gal. 1.8-9 ; Eph. 2.14-18 ; 4.1-7 ; 2 Th. 3.6, 14-15 ; Tite 3.10-11 ; 2 Jn. 9-11 ; Jude 3-23

CETTE CONFESSION DE FOI A ETE APPROUVEE LE 03.06.1995


Voir en ligne : Le site Internet de l’IBPB


Navigation

Articles de la rubrique

Agenda

<<

2017

 

<<

Mars

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
272812345
6789101112
13141516171819
20212223242526
272829303112
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois