Kim Fox

mercredi 22 mars 2006
par  Kim Fox
popularité : 19%

Kim Fox est le pasteur de l’Eglise Biblique Baptiste de Rouen. Voici comment il est venu à Jésus-Christ.

Nous souhaitons que son témoignage vous encourage.

Mon salut

Je suis né en Pennsylvanie aux États-Unis. Je suis le dixième de onze enfants dans ma famille. Je remercie Dieu pour ma famille et pour mes parents. J’ai grandi dans l’Église Protestante Luthérienne. Du fait que cette église ne prêchait pas les Ecritures, mais suivait tout simplement certaines traditions ecclésiastiques, ma famille et moi restions dans l’ignorance quant au message du salut annoncé par Christ.

Avec ma famille j’allais à l’église presque tous les dimanches, mais pendant la semaine on ne parlait ni de la Bible ni de Dieu et de Ses commandements. Nous étions des personnes religieuses et d’une certaine moralité, mais nous étions perdus. Ce ne fut qu’à l’âge de 17 ans que j’ai entendu l’Évangile pour la première fois. Mon frère aîné s’étant converti, toute la famille a remarqué un changement merveilleux dans sa vie. Il a arrêté de boire, et les problèmes qu’il avait dans sa vie conjugale ont disparu. Aussi a-t-il commencé à partager l’Évangile avec les autres membres de notre famille. Un jour il m’a pris à part pour m’en parler. Il m’a demandé si je savais où je passerais l’éternité. Je lui ai répondu que je ne savais pas et que personne ne pouvait le savoir.

C’est alors qu’il a ouvert sa Bible à la Première Epître de Jean, le chapitre 5 et le verset 13, qui dit : « Je vous ai écrit ces choses, afin que vous sachiez que vous avez la vie éternelle, vous qui croyez au nom du Fils de Dieu. » J’étais stupéfait. Moi qui me croyais chrétien, je venais de dire que je ne savais pas où je passerais l’éternité. Et voilà un texte biblique parfaitement clair qui disait que je devais le savoir. Pour la première fois de ma vie, j’ai compris que j’étais perdu. Puis, mon frère m’a montré comment je pouvais être sauvé. Il a lu trois autres textes tous tirés de l’Évangile de Jean. D’abord, au chapitre 3, le verset 3 : « Jésus lui répondit : En vérité, en vérité, je te le dis, si un homme ne naît de nouveau, il ne peut voir le royaume de Dieu. » Encore une fois, c’était un texte que je n’avais jamais lu auparavant. Qui plus est, Jésus disait cela à Nicodème, un homme très religieux, mais perdu tout comme moi. Et comme Nicodème, je ne savais pas non plus ce que signifiait « naître de nouveau. » Alors, mon frère m’a montré le verset 16 du même chapitre où Jésus déclare : « Car Dieu a tant aimé le monde qu’il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en Lui ne périsse point, mais qu’il ait la vie éternelle. »

Il m’a expliqué que Jésus avait donné Sa vie pour moi sur la croix et ainsi Il avait payé la dette pour mes péchés. Maintenant, Il attendait ma réponse - allais-je croire et m’approprier Son sacrifice sur la croix, en me détournant du péché, ou allais-je continuer à vivre dans le péché et sans Dieu ? Le troisième texte qu’il a lu dans l’Évangile de Jean se trouve au chapitre 1, le verset 12 : « Mais à tous ceux qui L’ont reçu, à ceux qui croient en Son nom, Il a donné le pouvoir de devenir enfants de Dieu. » Jésus voulait entrer dans ma vie pour me pardonner tous mes péchés, pour faire de moi Son enfant, et pour me donner la vie éternelle. Mais Il attendait ma réponse. C’est alors que mon frère m’a demandé s’il y avait quelque chose qui m’empêchait de recevoir Jésus-Christ là, tout de suite. Évidemment, rien ne m’empêchait. Alors, avec mon frère je me suis incliné devant Dieu, et j’ai prié dans mes propres mots en demandant à Jésus de me pardonner de toute iniquité [1] et de devenir mon Sauveur personnel.

Je L’ai invité à entrer dans mon coeur pour y habiter, et selon Sa promesse Il l’a fait ! A ce sujet la Bible est catégorique : « Si tu confesses de ta bouche le Seigneur Jésus, et si tu crois dans ton coeur que Dieu L’a ressuscité des morts, tu seras sauvé. Car quiconque invoquera le nom du Seigneur sera sauvé. » (Romains, chapitre 10, versets 9 et 13). Puis, Jésus Lui-même déclare : « Voici, je me tiens à la porte, et je frappe. Si quelqu’un entend ma voix et ouvre la porte, j’entrerai chez lui, je souperai avec lui, et lui avec moi. » (Apocalypse chapitre 3, verset 20). Ce jour-là je suis né de nouveau et depuis je vis une relation merveilleuse avec mon Sauveur et mon meilleur Ami, Jésus-Christ.

Mon appel

Plusieurs années plus tard, je lisais la Bible dans l’Epître aux Romains et j’ai lu ce texte de Paul au chapitre 15, le verset 20 : « Et je me suis fait honneur d’annoncer l’Evangile là où Christ n’avait point été nommé, afin de ne pas bâtir sur le fondement d’autrui. » Ayant déjà décidé de me préparer pour le ministère pastoral, je me demandais où j’allais exercer mon ministère. Ce texte apportait la réponse - là où Christ n’avait point encore été nommé. Ayant appris par un pasteur français la pauvreté spirituelle qui existait (et qui existe toujours) en France, ma femme et moi avons pris la décision de venir en France pour y prêcher l’Évangile. C’était en 1988. D’abord à Thionville (57) et maintenant à Rouen (76), c’est un privilège et une joie d’annoncer la Bonne Nouvelle que Jésus sauve quiconque croit en Lui.

Nous louons Dieu pour les nombreuses âmes qui ont répondu à l’appel de Dieu et qui ont été miraculeusement sauvées et transformées par la grâce de Dieu. Grâces soient rendues à Dieu pour Son don ineffable !


[1injustice envers Dieu


Agenda

<<

2017

 

<<

Mai

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930311234
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

19 août 2010 - Témoignage de Krim Lahsinat

Nous vous recommandons la lecture du livre témoignage du pasteur Krim Lahsinat, actuellement (...)