Ésaïe 36

mercredi 29 novembre 2006
popularité : 23%

361 La quatorzième année du roi Ézéchias, Sennachérib, roi d’Assyrie, monta contre toutes les villes fortes de Juda et s’en
empara.
2 Le roi d’Assyrie envoya de Lakich à Jérusalem, vers le roi Ézéchias, le Rabchaqé, avec une puissante armée. Celui-ci se plaça
à l’aqueduc du bassin supérieur sur le chemin du Champ du Teinturier.
3 Alors Éliaqim, fils de Hilqiyahou, intendant du palais, sortit vers lui, avec Chebna, le secrétaire, et Yoah, fils d’Asaph,
l’archiviste.
4 Le Rabchaqé leur dit : Dites, je vous prie, à Ézéchias : Ainsi parle le grand roi, le roi d’Assyrie : Quelle est cette confiance,
sur laquelle tu t’appuies ?
5 Je te le dis, ce ne sont que des paroles en l’air : (il faut) pour la guerre un conseil et de la force. Et maintenant, en
qui donc as-tu placé ta confiance, pour t’être révolté contre moi ?
6 Voici que tu t’es confié dans le soutien de l’Égypte, ce roseau cassé, qui pénètre et perce la main de quiconque s’appuie
dessus : tel est le Pharaon, roi d’Égypte, pour tous ceux qui se confient en lui.
7 Peut-être me diras-tu : C’est en l’Éternel, notre Dieu, que nous nous confions. Mais n’est-ce pas lui dont Ézéchias a fait
disparaître les hauts-lieux et les autels, en disant à Juda et à Jérusalem : Vous vous prosternerez devant cet autel ?
8 Maintenant, je te prie, fais une convention avec mon seigneur, le roi d’Assyrie, et je te donnerai deux mille chevaux, si
tu peux te procurer des cavaliers pour les monter.
9 Comment repousserais-tu un seul chef d’entre les moindres serviteurs de mon seigneur ? Tu mets ta confiance dans l’Égypte
pour les chars et pour les cavaliers !
10 D’ailleurs, est-ce sans (la volonté de) l’Éternel que je suis monté contre ce pays pour le détruire ? L’Éternel m’a dit :
Monte contre ce pays et détruis-le.
11 Éliaqim, Chebna et Yoah dirent au Rabchaqé : Nous t’en prions, parle à tes serviteurs en araméen, car nous le comprenons ;
et ne nous parle pas en judéen à (portée des) oreilles du peuple qui est sur la muraille.
12 Le Rabchaqé répondit : Est-ce à ton seigneur et à toi que mon seigneur m’a envoyé dire ces paroles ? N’est-ce pas à ces
hommes assis sur la muraille pour manger leurs excréments et pour boire leur urine avec vous ?
13 Puis le Rabchaqé se redressa et cria de toute sa force en judéen : Écoutez les paroles du grand roi, du roi d’Assyrie !
14 Ainsi parle le roi : Qu’Ézéchias ne vous abuse pas, car il ne pourra vous délivrer.
15 Qu’Ézéchias ne vous amène pas à vous confier en l’Éternel, en disant : Il est certain que l’Éternel nous délivrera ; cette
ville ne sera pas livrée entre les mains du roi d’Assyrie.
16 N’écoutez pas Ézéchias ; car ainsi parle le roi d’Assyrie : Faites la paix avec moi, rendez-vous à moi, et chacun de vous
mangera de sa vigne et de son figuier, et chacun boira de l’eau de sa citerne,
17 jusqu’à ce que je vienne et que je vous emmène dans un pays comme le vôtre, dans un pays de blé et de vin, un pays de pain
et de vignobles.
18 Qu’Ézéchias ne vous excite pas, en disant : l’Éternel nous délivrera. Les dieux des nations ont-ils délivré chacun son pays
de la main du roi d’Assyrie ?
19 Où sont les dieux de Hamath et d’Arpad ? Où sont les dieux de Sepharvaïm ? Ont-ils délivré Samarie de ma main ?
20 Parmi tous les dieux de ces pays, quels sont ceux qui ont délivré leur pays de ma main, pour que l’Éternel délivre Jérusalem
de ma main ?
21 Mais ils se turent et ne lui répondirent pas un mot ; car le roi avait donné cet ordre : Vous ne lui répondrez pas.
22 Éliaqim, fils de Hilqiyahou, intendant du palais, Chebna, le secrétaire, et Yoah, fils d’Asaph, l’archiviste, vinrent auprès
d’Ézéchias, les vêtements déchirés, et lui rapportèrent les paroles du Rabchaqé.

Es 36 (Bible de la Colombe)


Brèves

29 juin 2008 - Des ouvrages de qualité pour mieux connaître la Bible

Daniel Racine, chargé de cours d’archéologie à l’Institut Biblique Baptiste de Mantes-Limay, est (...)