Ésaïe 1

mardi 28 novembre 2006
popularité : 29%

11 Vision d’Ésaïe, fils d’Amots sur Juda et Jérusalem, qu’il eut au temps d’Ozias, de Yotam, d’Ahaz, d’Ézéchias, rois de
Juda.
2 Cieux, écoutez ! Terre, prête l’oreille !
Car l’Éternel parle.
J’ai éduqué et j’ai élevé des fils,
Mais ils se sont révoltés contre moi.
3 Le bœuf connaît son possesseur, Et l’âne la crêche de ses maîtres ;
Israël ne connaît (rien),
Mon peuple ne comprend pas.
4 Malheur à la nation pécheresse, Au peuple chargé de fautes,
A la race des malfaiteurs,
Aux fils corrompus !
Ils ont abandonné l’Éternel,
Ils ont méprisé le Saint d’Israël.
Ils se sont retirés en arrière...
5 Où donc vous frapper encore Quand vous multipliez vos rébellions ?
La tête entière est malade,
Et tout le cœur souffrant.
6 De la plante du pied jusqu’à la tête, Rien n’est en bon état ;
Blessures, contusions, plaies vives
N’ont été ni pansées, ni bandées,
Ni adoucies par l’huile.
7 Votre pays est désolé ! Vos villes sont consumées par le feu,
Des étrangers dévorent votre sol devant vous.
C’est une désolation comme un bouleversement (causé par) des étrangers.
8 Et la fille de Sion est restée Comme une cabane dans une vigne
Comme une hutte dans un champ de concombres,
Comme une ville épargnée !
9 Sans l’Éternel des armées Qui nous a conservé un faible reste,
Nous serions comme Sodome,
Nous ressemblerions à Gomorrhe !
10 Écoutez la parole de l’Éternel, Chefs de Sodome !
Prête l’oreille à la loi de notre Dieu,
Peuple de Gomorrhe !
11 Qu’ai-je à faire de la multitude de vos sacrifices ? Dit l’Éternel.
Je suis rassasié des holocaustes de béliers
Et de la graisse des veaux ;
Je ne prends pas plaisir
Au sang des taureaux, des agneaux et des boucs.
12 Quand vous venez vous présenter devant moi, Qui vous demande de fouler mes parvis ?
13 Cessez d’apporter de vaines offrandes : L’encens me fait horreur ;
Quant aux nouvelles lunes, aux sabbats et aux assemblées,
Je ne puis (voir) le crime avec les solennités.
14 Je hais vos nouvelles lunes et vos fêtes ; Elles me sont à charge ;
Je suis las de les supporter.
15 Quand vous étendez vos mains, Je détourne de vous mes yeux ;
Quand bien même vous multipliez les prières,
Je n’écoute pas :
Vos mains sont pleines de sang.
16 Lavez-vous, purifiez-vous, Otez de ma vue la méchanceté de vos actions,
Cessez (de faire) le mal.
17 Apprenez à faire le bien, Recherchez le droit,
Ramenez l’oppresseur dans le bon chemin,
Faites droit à l’orphelin,
Défendez la veuve.
18 Venez donc et plaidons Dit l’Éternel.
Si vos péchés sont comme le cramoisi,
Ils deviendront blancs comme la neige ;
S’ils sont rouges comme l’écarlate,
Ils deviendront comme de la laine.
19 Si vous vous décidez pour l’obéissance, Vous mangerez les meilleures productions du pays ;
20 Mais si vous refusez, si vous êtes rebelles, Vous serez dévorés par l’épée,
Car la bouche de l’Éternel a parlé.
21 Quoi donc ! la cité fidèle Est devenue une prostituée !
Elle était remplie de droiture,
La justice y séjournait,
Et maintenant ce sont des assassins !
22 Ton argent s’est changé en scories, Ton vin a été coupé d’eau.
23 Tes chefs sont rebelles Et complices des voleurs,
Tous aiment les présents
Et courent après les récompenses ;
Ils ne font pas droit à l’orphelin,
Et la cause de la veuve ne les préoccupe pas.
24 C’est pourquoi, — oracle du Seigneur, L’Éternel des armées,
Le Puissant d’Israël —,
Ah ! je tirerai satisfaction de mes adversaires,
Et je me vengerai de mes ennemis.
25 J’étendrai de nouveau ma main sur toi, Je passerai au creuset tes scories, comme avec de la potasse,
Et j’enlèverai toutes tes parcelles de plomb.
26 Je ferai revenir tes juges Tels qu’ils étaient autrefois,
Et tes conseillers tels qu’ils étaient au début.
Après cela, on t’appellera
Ville de la justice,
Cité fidèle.
27 Sion sera rachetée par le droit, Et ceux qui se convertiront par la justice.
28 Mais le désastre (atteindra) Tous ensemble rebelles et pécheurs,
Ceux qui abandonnent l’Éternel périront.
29 Alors on aura honte des térébinthes, Objets de vos désirs,
Et vous rougirez des jardins
Que vous vous êtes choisis ;
30 Car vous serez comme un térébinthe Au feuillage flétri,
Comme un jardin qui n’a pas d’eau.
31 Le puissant sera comme de l’étoupe, Et son œuvre comme une étincelle ;
Ils brûleront tous deux ensemble,
Il n’y aura personne pour éteindre.

Es 1 (Bible de la Colombe)


Navigation

Mots-clés de l’article

Brèves

29 juin 2008 - Des ouvrages de qualité pour mieux connaître la Bible

Daniel Racine, chargé de cours d’archéologie à l’Institut Biblique Baptiste de Mantes-Limay, est (...)