Zacharie 11

dimanche 26 novembre 2006
popularité : 10%

Zacharie chapitre 11

  1. Liban, ouvre tes portes, Et que le feu dévore tes cèdres !
  2. Gémis, cyprès, car le cèdre est tombé, Ceux qui s’élevaient sont détruits ! Gémissez, chênes de Basan, Car la forêt inaccessible est renversée !
  3. Les bergers poussent des cris lamentables, Parce que leur magnificence est détruite ; Les lionceaux rugissent, Parce que l’orgueil du Jourdain est abattu.
  4. Ainsi parle l’Éternel, mon Dieu : Pais les brebis destinées à la boucherie !
  5. Ceux qui les achètent les égorgent impunément ; Celui qui les vend dit : Béni soit l’Éternel, car je m’enrichis ! Et leurs pasteurs ne les épargnent pas.
  6. Car je n’ai plus de pitié pour les habitants du pays, Dit l’Éternel ; Et voici, je livre les hommes Aux mains les uns des autres et aux mains de leur roi ; Ils ravageront le pays, Et je ne délivrerai pas de leurs mains.
  7. Alors je me mis à paître les brebis destinées à la boucherie, assurément les plus misérables du troupeau. Je prix deux houlettes : j’appelai l’une Grâce, et j’appelai l’autre Union. Et je fis paître les brebis.
  8. J’exterminerai les trois pasteurs en un mois ; mon âme était impatiente à leur sujet, et leur âme avait aussi pour moi du dégoût.
  9. Et je dis : Je ne vous paîtrai plus ! Que celle qui va mourir meure, que celle qui va périr périsse, et que celles qui restent se dévorent les unes les autres !
  10. Je pris ma houlette Grâce, et je la brisai, pour rompre mon alliance que j’avais traitée avec tous les peuples.
  11. Elle fut rompue ce jour-là ; et les malheureuses brebis, qui prirent garde à moi, reconnurent ainsi que c’était la parole de l’Éternel.
  12. Je leur dis : Si vous le trouvez bon, donnez-moi mon salaire ; sinon, ne le donnez pas. Et ils pesèrent pour mon salaire trente sicles d’argent.
  13. L’Éternel me dit : Jette-le au potier, ce prix magnifique auquel ils m’ont estimé ! Et je pris les trente sicles d’argent, et je les jetai dans la maison de l’Éternel, pour le potier.
  14. Puis je brisai ma seconde houlette Union, pour rompre la fraternité entre Juda et Israël.
  15. L’Éternel me dit : Prends encore l’équipage d’un pasteur insensé !
  16. Car voici, je susciterai dans le pays un pasteur qui n’aura pas souci des brebis qui périssent ; il n’ira pas à la recherche des plus jeunes, il ne guérira pas les blessées, il ne soignera pas les saines ; mais il dévorera la chair des plus grasses, et il déchirera jusqu’aux cornes de leurs pieds.
  17. Malheur au pasteur de néant, qui abandonne ses brebis ! Que l’épée fonde sur son bras et sur son oeil droit ! Que son bras se dessèche, Et que son oeil droite s’éteigne !

Agenda

<<

2017

 

<<

Mars

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
272812345
6789101112
13141516171819
20212223242526
272829303112
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Sites favoris


2 sites référencés dans ce secteur

Brèves

29 juin 2008 - Des ouvrages de qualité pour mieux connaître la Bible

Daniel Racine, chargé de cours d’archéologie à l’Institut Biblique Baptiste de Mantes-Limay, est (...)